actualités

Lettre d'information ACS du 26 août 2019

Publié le 27 août 2019

Le Conseil régional de Bretagne publie la liste de ses aides 

Afin de faciliter les démarches des PME, commerces, artisans, associations et sociétés à caractère social en matière d'aides, le Conseil régional de Bretagne a publié une brochure synthétisant les aides financières qu'elle peut leur apporter. Parmi les dispositifs recensés : Pass commerce artisanat, Inno Eco engagée, pour l'aide au démarrage de projets dans l'innovation sociale, l'incubateur Emergys pour les projets innovants, BreizhUp pour les financements en fonds propres, le fonds PharBretagne pour les entreprises ayant besoin d'être soutenue en capital ou encore Breizh Immo pour les investissements dans les projets de construction 

L'économie rennaise en pleine forme 

D'après la dernière note de conjoncture de l'Agence d'urbanisme et de développement de Rennes (Audiar), l'économie rennaise a pleinement profité du regain d'activité au premier semestre 2019. Désormais clairement identifiée dans les milieux économiques nationaux et internationaux, l'aire métropolitaine de Rennes affiche de bons chiffres : +6.800 emplois supplémentaires, taux de chômage à 6,4%, santé financière des entreprises bien orientée, embauches à leur plus haut niveau. 

Logoden Participations devient Business Angels 35 

L'association rennaise Logoden Participations, qui a accompagné au cours des années passées 50 entreprises en phase de démarrage ou de croissance pour un total de 5,5 millions d'euros investis, a annoncé son changement de nom. Désormais baptisée Business Angels 35, l'association a également subi un changement dans son fonctionnement puisqu'un comité directeur formé de 3 membres (Françoise Lesimple, Alain Montagnon et Jean-Luc Blot) a été créé. 

L'accompagnement des entrepreneurs peine à suivre le rythme des créations d'entreprises 

D'après une étude de la Dares, l'accompagnement des créateurs d'entreprises a fortement baissé entre 2006 et 2014. En 2006, 60% d'entre eux étaient accompagnés, contre 37% en 2010 et 41% en 2014, soit une baisse de 19 points sur la période. Cette situation s'explique notamment par le décalage entre la forte augmentation des créateurs d'entreprise et l'absence de hausse des moyens financiers des structures en charge de l'accompagnement. Si de nombreuses structures d'accompagnement continuent de voir le jour, les entrepreneurs doivent rester vigilants quant à la qualité des prestations. Alors que certaines structures affichent des taux de pérennité élevés, d'autres restent en effet plus discrètes sur leurs promesses d'accompagnement. L'étude révèle également que les micro-entrepreneurs apparaissent plus éloignés de l'accompagnement que les autres créateurs d'entreprise. En 2014, 52% des créateurs classiques ont été accompagnés contre 27% des micro-entrepreneurs. Moins à la recherche d'accompagnement en raison de leur statut simplifié selon la Dares, les micro-entrepreneurs peinent pourtant à effectuer seuls leurs démarches et connaissent des difficultés à obtenir des conseils et des renseignements pour mener à bien leur projet. 

Un travailleur indépendant sur cinq dépend d'un seul client 

D'après un rapport de l'Insee, le nombre de travailleurs indépendants en France se stabilise au-dessus de trois millions, soit 12% de total des actifs en emploi. Le rapport met également en évidence la fragilité de ce statut puisqu' « environ un travailleur indépendant sur cinq est économiquement dépendant d'une relation avec un (seul) client, une organisation en amont ou un intermédiaire ». 

Bretagne : ralentissement attendu dans le bâtiment 

D'après la dernière note de conjoncture mensuelle de la Banque de France en Bretagne, le secteur du bâtiment devrait connaitre une baisse d'activité en raison de la diminution du nombre de permis de construire délivrés. D'après les éléments prospectifs de l'établissement, cette baisse devrait être modérée puisque les rénovations continuent de progresser et l'augmentation régulière de la population implique la construction de nouveaux logements. Concernant le secteur des travaux publics, les carnets de commandes continuent d'être bien remplis. 

Apprentissage: hausse de 4,7% des nouveaux contrats en 2018-2019 

Selon les données fournies par le ministère du Travail, les entrées en apprentissage ont atteint un nouveau record en 2018-2019, en enregistrant une hausse de 4,7%. De juin 2018 à mai 2019, 321.000 jeunes sont entrés dans le dispositif (dont 306.000 dans le secteur privé) contre 307.000 lors de la précédente campagne. Selon le rapport de performance de la mission «Travail et emploi», le taux d'insertion dans l'emploi des apprentis a progressé de plus de trois points en 2018 à 74,5%.