Fiscal

Le crédit d’impôt transition énergétique (CITE) en 2020

Fiscal

Publié le 21 janvier 2020

Aide à la transition énergétique

En 2020, le CITE est progressivement transformé en prime pour les ménages modestes. Le CITE est toutefois prolongé jusqu'au 31 décembre 2020 pour les ménages non éligibles à la prime jusqu'à sa suppression définitive en janvier 2021.

L’aide aux ménages les plus modestes ( conditions de ressources de l'Anah)

Mise en place dès le 1er janvier 2020, vous pourrez faire les simulations et les demandes en ligne sur le site de l’ANAH, rénover votre habitat.

L’Anah vous accorde une aide forfaitaire par poste de travaux réalisés. Le forfait est ajusté en fonction de votre niveau de ressources et des gains énergétiques permis par les travaux réalisés.

Exemples

Avec MaPrimeRénov’ :

  • Vous souhaitez installer un chauffe-eau solaire individuel ? L’aide est d’environ 4000 €.

  • Vous souhaitez remplacer votre chaudière à gaz par une pompe à chaleur air/eau ? L’aide est de 7000 € *.

  • Vous souhaitez isoler par l’extérieur les murs de votre logement (par ex 100 m²) ? L’aide est de 13 000 euros.

Le CITE en 2020 est attribué aux ménages aux revenus dits ‘’intermédiaires’’

Pour un couple marié avec 1 enfant à charge, le revenu fiscal de référence 2019 doit être compris entre 33 457 € et 50 281 €.

Les principaux travaux concernés

  • Remplacement de fenêtres en simple vitrage par des fenêtres en double vitrage ( 40€/ équipement)

  • Équipement de chauffage ou de production d'eau chaude sanitaire fonctionnant au bois, énergie solaire ou autre biomasse

  • Pompes à chaleur autre que air/air

  • Diagnostic de performance énergétique, quand il n'est pas obligatoire (1 par logement par période de 5 ans)

  • Matériaux d'isolation thermique (hors fenêtres ou portes)

  • Dépose d'une cuve à fioul (400 €)

  • Installation d'une VMC à double flux (2 000 €)

  • Système de charge d'un véhicule électrique (300 €)

Le montant du crédit d’impôt

Ne peut pas dépasser 75 % de la valeur payée par le propriétaire ; les taux de crédit d’impôt sont supprimés et remplacés par un montant forfaitaire spécifique pour chaque appareil ou prestation.

Ces dépenses sont toutefois plafonnées à :

  • 2 400 € pour une personne seule

  • 4 800 € pour un couple soumis à imposition commune

  • le plafond est majoré de 120 € par personne à charge (60 € par enfant en résidence alternée).

Ce plafond s'apprécie sur une période de 5 années du 1er janvier 2016 au 31 décembre 2020.

Hervé Conan